Courchevel en Vanoise : Tour de la Montagne de Grand Val, shunt "Baboulinette".

Activités engagées et difficiles dans les massifs montagneux, éventuellement avec du matériel d'alpinisme (cordes, sangles, piolet, crampons)
*** LE FORUM DECLINE TOUTE RESPONSABILITE : c'est à vous de savoir si vous êtes à même de pratiquer l'itinéraire décrit par un membre (on parle ici de randonnées T5/T6 et de courses F, PD et AD, sans aller au-delà) : il y a un risque TRES important si vous n'êtes pas à la hauteur physiquement, moralement et/ou techniquement. ***
Avatar du membre
Henry38
Administrateur
Administrateur
Messages : 275
Enregistré le : sam. 9 nov. 2013 20:25
Département [Pays] : Isère
Votre Camping-Car : Hymer 414 Crossover
Tranche d'Age : 55 à 75 ans
Localisation : Région Grenobloise

Courchevel en Vanoise : Tour de la Montagne de Grand Val, shunt "Baboulinette".

Message par Henry38 » dim. 22 sept. 2019 09:42

Courchevel en Vanoise : Tour de la Montagne de Grand Val, shunt "Baboulinette". (Carte IGN 3534OT)

J’aurai pu classer cette balade dans la catégorie classique mais comme nous l’avons tronqué par une section d’escalade dans la face Est du Grand Val, la catégorie "Randos engagées" est plus appropriée, mais je décris surtout la balade classique accessible à tous.

La veille de la balade nous sommes montés en camping-car jusque aux Alpages d’Arriondaz, au cœur de la station de skis de Courchevel.

Image

Accès véhicule :
Depuis Moutiers, aller à Courchevel Moriond 1650, au rondpoint tourner à gauche direction Vallée des Avals. Après une série d’épingle à cheveux quitter la direction vallée des Avals à environ 1700m d’altitude pour tourner à droite direction les Alpages d’Arriondaz/restaurant Bel Air (45°24’30,02 ‘’/6°39’37,46’’).
On emprunte alors une piste carrossable qui monte en épingles, bizarrement, la première partie n’est pas goudronnée, mais aucun problème pour un fourgon ou un petit camping-car, cette piste permet de s’élever progressivement de 450m en parcourant les beaux alpages inférieurs (Pour ma part je me suis trompé au départ et j'ai emprunté une vrai piste de ski bleu sur plusieurs kilomètres avec quelques surprises!).
Environ 60m en-dessous de l’arrivée de la télécabine du Bel Air (où se trouve le restaurant), on voit à droite une étroite route goudronnée (panneau « lacs Merlet »), que l’on monte jusqu’à une zone plate sur la gauche au niveau d’une intersection de plusieurs pistes (45°23’16,18’’/6°39’15,37’’).
Nous sommes à 2150m, c’est ici que nous stationnons et ce sera notre zone de bivouac avec une vue à 360° sur les montagnes, les alpages environnants et le Mont Blanc pour toile de fond.

Image

On se trouve dans la partie Est du domaine skiable de Courchevel, mais le spectacle de la montagne est tellement beau que l’on en oubli les remontées mécaniques. Nous sommes en bordure du Parc National de la Vanoise.
Nous serons seuls à passer la soirée et la nuit sous un ciel de pleine lune d’une grande pureté. En fait, pas tout à fait seul car nous serons bercés par les sympathiques tintements des sonnailles des troupeaux de vaches nombreux dans ces alpages, mais rassurez-vous, la nuit les vaches dorment aussi. Il ne fait pas très froid et la douce luminosité apportée par la lune magnifie le spectacle. La journée de demain promet d’être belle.

Balade pédestre : Tour de La Montagne de Grand Val.

Réveil pas trop tard, petit déjeuner, puis de notre bivouac nous partons à pieds, sacs à dos remplis de notre quincaillerie pour l’escalade. Nous démarrons par la piste de gauche qui atteint très rapidement une retenue colinéaire que l’on longe également par la gauche. Les alpages sont magnifiques, c’est le domaine des troupeaux d’Abondances qui fournissent le lait pour le fromage Beaufort d’été.
(Les vaches sont traites sur place tous les jours, vous pourrez peut être assister à la traite en fin d’après midi, elles sont très intelligentes, à l’heure dite elles viennent toutes seules se mettre calmement à la queue leu leu devant les stands de traite avant même que les fermiers n’arrivent avec les citernes à lait attelées à leurs 4x4. Elles restent tout l’été en altitude jusqu’aux premiers grands froids ou la première neige.)


Image

Poursuivons la balade par la piste que l’on quittera un peu plus haut, juste avant l’arrivée d’une remontée mécanique, pour en prendre une autre sur la droite, direction Lac/refuge Merlet.

Image

La piste se poursuit par un sentier qui descend progressivement plein sud pour longer une barre rocheuse dénommée la Montagne de Grand Val.

Image

C’est la que nous nous sommes arrêtés pour faire une belle voie d’escalade dénommée "Baboulinette", une voie très facile sur un rocher très adhérent avec un équipement rapproché autorisant toutes les audaces.
Pour la balade pédestre, continuer sur le sentier qui redescend à flanc pour atteindre le fond de la vallée des Avals, cette belle vallée très ouverte est parcourue par une piste carrossable (pas jusqu’au bout) qui vient de la route empruntée la veille.

Image Image

On atteint le refuge Merlet 2400m, gardé jusqu’au 15 septembre, mais qui reste ouvert au-delà (refuge d’hiver). La vallée des Avals est magnifique et offre des coins de bivouac idylliques (se renseigner sur place pour les dates d’ouvertures des pistes accessibles aux véhicules, elles sont en général interdites jullet/août). Les lacs sont à proximité du refuge au pied de l’aiguille du Fruit qui culmine à plus de 3000m.

Image

Nous sommes entrées dans le Parc National de la Vanoise, donc aucune remonté mécanique à l’horizon. Le retour se fait en poursuivant le sentier en direction du Roc Merlet que l’on contourne par son flanc Est, jolie sentier plein nord qui remonte à flanc de montagne jusqu’à l’altitude de 2500m et permet d’atteindre de superbes vallons adossés à la ligne de crête de la montagne de Grand Val. La vue sur les glaciers de la Vanoise est très belle (Dôme de Chasseforêt).

Image

C’est un glacier qui est assez plat sur une petite dizaine de kilomètres à l’altitude de 3000/3400m, avec le réchauffement climatique, son épaisseur diminue rapidement et n’étant pas alimenté par un cirque glacière sa fonte est globalement uniforme sur toute son étendue et sa disparition en sera encore plus rapide dans quelques dizaines d’années, un crève cœur pour l’alpiniste que je suis, nostalgie, nostalgie, je l’ai parcouru plusieurs fois en skis de randonnées.
On poursuit le sentier du retour, on ressort des limites du parc et l’on retrouve les pistes de skis de Courchevel au col de la Platta qui nous ramènent tranquillement à notre lieu de bivouac.
Une bien jolie balade très facile.

Séquence escalade : Voie Baboulinette

La voie d’escalade Baboulinette démarre au bord du sentier, emprunté ce matin, au tout début de la barre rocheuse de la montagne du Grand Val, la voie est très facile sur un rocher exceptionnel (calcaire de type cargneule extrêmement prisu), 7 longueurs qui débouchent sur les vallons empruntés au retour de la balade pédestre.
Image Image

Si vous êtes sur le sentier de la balade décrite, levez la tête, vous apercevrez sûrement des grimpeurs car il y a plusieurs grandes voies dans cette face très prisée par les alpinistes de la région.
Une fois sortie de la voie, nous remontons sud/sud-ouest les petits vallons en direction du Roc Merlet avec le Mont Blanc dans notre dos,

Image

ces petits vallons sont de toute beauté avec de curieuses structures.

Image

Nous retrouvons sous le Roc Merlet le sentier qui revient du refuge, on souhaitait faire un aller retour au refuge Merlet mais cela nous aurait obligé de regagner le camping-car assez tard et l’on avait prévu de rentrer sur Grenoble le jour même, donc on abandonnera l’idée pour rejoindre le col de la Platta.

Une bien jolie balade au milieu des vaches et des marmottes bien grasses et peu farouche à l’approche de l’automne.

Cette balade peut être faite en plein été, mais les distances seront beaucoup plus longues avec l'interdiction de monter en voiture en juillet et août. On peut quand même la faire facilement si l'on emprunte une remonté mécanique ouverte jusqu’au restaurant Bel Air.

Je la conseille plutôt par une belle journée de septembre avec bivouac en altitude, il y aura moins de monde et si vous trouvez comme nous la douceur d'un été indien, c'est la cerise sur le gâteau.

Bonnes balades à toutes et à tous

Henry38
"CARPE DIEM" pour plus d'infos clic sur
https://lalutiniere.wordpress.com

Avatar du membre
patrick44
Participant
Participant
Messages : 91
Enregistré le : sam. 10 déc. 2011 17:31
Département [Pays] : Bouches du Rhône
Votre Camping-Car : Font Vendôme "Fortyvan"
Tranche d'Age : 55 à 75 ans

Re: Courchevel en Vanoise : Tour de la Montagne de Grand Val, shunt "Baboulinette".

Message par patrick44 » dim. 22 sept. 2019 18:54

Bonjour "henry38:
Merci pour ce beau reportage qui vu du bord de l'Atlantique fait rêver .Probablement que pour ma "valve aortique" de veau un peu d'exercice lui ferait encore plus de bien,Bien qu'à la dernière révision en juin le cardiologue la trouvait en forme malgré ses bientôt 12 ans d'âge 😀.
Il va falloir qu'un jour on se décide à abandonner notre "eau salée " pour vos vert pâturages.
Bien amicalement
Patrick44

Avatar du membre
Pit
Administrateur
Administrateur
Messages : 4277
Enregistré le : sam. 17 déc. 2011 11:59
Département [Pays] : Isère
Votre Camping-Car : Ducato L4H3 Isère Evasion Sept Laux sur mesure
Tranche d'Age : 55 à 75 ans
Localisation : Dans les Alpes ou en voyage

Re: Courchevel en Vanoise : Tour de la Montagne de Grand Val, shunt "Baboulinette".

Message par Pit » lun. 23 sept. 2019 21:39

:§§!*¤¤:
Chouette escapades dans la nature.
Un coin de la Vanoise, les lacs de Merlet, le col des Saulces, le Rateau , où je m'étais toujours promis de randonner, mais jamais eu l'opportunité.
Merci de nous avoir montré la beauté du coin.
Tu as eu un temps magnifique.

Et bravo pour la Bouboulinette, pour une voie très facile, c'est quand même avec du 5b d'après CampToCamp !
Les relais sont confortables (je parle pour l'assureur, hein) ?
Vous étiez tout seuls, pas d'autres cordées après vous avec cette bonne météo ?
Destrier: Ducato L4 H3 Isère Evasion 7 Laux sur mesure
UCCF FFACCC
“A l'école, on m'a demandé ce que je voulais être plus tard. J'ai dit 'heureux'. Vous n''avez pas compris la question, j'ai répondu qu'ils n'avaient pas compris la vie”John Lennon

Retourner vers « Randonnées engagées, difficiles, techniques & courses en Montagne »