Maroc 2019

Ici c'est l'endroit où parler des voyages à l'étranger (hors de France) que vous avez fait, et où mettre vos compte-rendus de voyages. Pour les voyages que l'on prépare c'est la rubrique d'à côté !
Avatar du membre
Henry38
Participant
Participant
Messages : 229
Enregistré le : sam. 9 nov. 2013 20:25
Département [Pays] : Isère
Votre Camping-Car : Hymer 414 Crossover
Tranche d'Age : 55 à 75 ans
Localisation : Région Grenobloise

Maroc 2019

Message par Henry38 » ven. 12 avr. 2019 19:52

Bonjour,

Mon voyage 2019 au Maroc est maintenant terminé, formidable périple, c’était mon 4ième dans ce pays mais le 2ième seulement en camping-car. Malheureusement, je l’ai effectué tout seul car Monique a du rester à Grenoble au dernier moment pour assurer des problèmes de garde.

Après avoir traversé Gibraltar ente Algésiras et Tanger-Med, j’ai longé la côte Atlantique vers le sud, en passant par Essaouira, Agadir, Tiznit. Cette partie est très appréciée des camping-caristes qui pour certains passent six mois sur place sans trop se déplacer.
Plus au sud c'est plus authentique et donc plus sauvage, Sidi-Ifni, Goulmina qui est considéré comme la porte du grand sud, Tan-Tan
Image
Image Image
Image
Image

et enfin Tarfaya qui sera le point le plus au sud de mon périple.

J’étais encore loin de la Mauritanie, mais ce n’était pas le but, même si je regrette aujourd’hui de ne pas être descendu un peu plus bas.
J’avais en tête deux idées :

Premièrement, aller sur les traces des pionniers de l’aéropostale, du Petit Prince et de son papa Antoine de St Exupéry. Cap Juby, lieu chargé d’histoire et d’aventures, je tenais à faire un lien avec mes lectures de jeunesse, un petit musée retrace cette épopée.
Image
Image
Image
Je reconnais avoir ressenti un bonheur à la fois assez profond et indéfinissable. Comme c’est souvent le cas, quand l’imaginaire s’est fait une représentation d’un lieu ou d’une scène aux travers de lectures et que l’on arrive à fouler ces endroits de ses propres pas, soit on est déçu, soit on est ému, pour moi ce fut un moment très agréable même s’il a été très court.

Deuxièmement descendre assez au sud pour rouler dans ces immensités désertiques (pierres ou sable). Je suis probablement un peu mystique, mais me trouver seul (ou pratiquement seul) pendant des centaines de kilomètres est assez magique, cette atmosphère me procure un plaisir intérieur bien loin des agitations de toutes sortes.
Image Image

Cerise sur le gâteau, de belles rencontres dans cette portion de mon voyage, en particulier avec les pêcheurs marocains, véritables funambules qui au risque de leurs vies évoluent dans des falaises hautes de 30m pour sortir des Courbines, énormes poissons de 20 à 30 kilos. Ils ne font pas cela pour le plaisir mais tout simplement pour vivre, j’avoue avoir eu peur en les regardant.
Image Image

Après cet aller-retour dans le Sahara marocain (ne surtout pas parler de Sahara occidental) j’ai obliqué à l’Est vers Bouizakarne, Tafraoute, Tata, Foum-Zguid, Zagora et les dunes de Merzouga. C’est le sud de l’Atlas avec ses zones désertiques et ses riches oasis, contrastes et paysages saisissants où l’on comprend très vite le pouvoir et la richesse de l’eau. Le ‘grand fleuve’ nourricier du sud marocain, l’oued DRAA (et ses affluents) prend sa source dans l’Atlas puis disparait dans le désert au sud de Zagora pour ne réapparaitre que mille kilomètres plus loin aux environs de Tan-Tan avant de se jeter dans l’atlantique. Magnifiques contrées où la nature dicte aux autochtones leurs modes de vie.
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image

Des bivouacs somptueux, dans des palmerais de rêve ou au bord des dunes.
ImageImage

Merzouga est une pépite
ImageImage

J’ai aussi eu la surprise de croiser le "4L Trophy", rallye d’étudiants où plus de mille Renault 4L partent à l’assaut des pistes de la région de Merzouga, un moment particulier.
Image

Retour vers le Nord-Ouest par les gorges du Todra et du Dadès en faisant des incursions dans des vallées reculées de l’Atlas très récemment accessibles aux véhicules non 4x4, le réseau routier marocain évolue à toute vitesse et les cartes routières ne sont souvent pas encore à jour. J’ai aussi pu emprunter quelques pistes faciles avec traversée des oueds par des gués, bien se renseigner avant de partir. Fabuleux paysages, authenticité des habitants encore peu habitués aux touristes, que du bonheur !
Image
Image
Image
Image
Image

En dernière partie du voyage, j’ai franchi l’Atlas par le col de Tizi-n-Tichka justement par une route récemment ouverte qui remonte une vallée au nord d’Aït-Behaddou. Encore une magnifique vallée très sauvage sur ce flanc sud de l’Atlas. Certains villages se fondent tellement dans le paysage que l’on a parfois du mal à les distinguer.
Image

Ce n’est que quelques kilomètres avant le col que je retrouverai la route principale qui vient d’Ouarzazate pour basculer sur Marrakech.
Image Image
Image


Un petit mot sur Ait-Benhaddou, c’est un village fortifié, Ksar, surmonté d’un Agadir formidablement conservé et préservé, il est inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco, probablement le plus beau de tout le Maghreb.
ImageImage

Retour vers Gibraltar en passant par les spectaculaires gorges d’Ouzoud,
Image

la médina de Fès, probablement aussi la plus belle et la mieux conservé du Maghreb
Image

pour terminer mon périple par Chefchaouen la surprenante ville bleue nichée dans la montagne du Rif..
Image

J’avais une petite revanche à prendre sur mon voyage de 2016, les photos que j’avais prises de Chefchaouen étaient restées dans mon Smartphone qui lui était parti dans les poches de mon cambrioleur lors de notre remonté de l’Espagne (voir Maroc 2016).

Je reviens avec beaucoup de souvenirs, des paysages somptueux, des rencontres enrichissantes. J’ai par exemple croisé la route d’un couple de canadien de Toronto (anglophone) qui avec un vieux camion 4x4 était en train de faire le tour du monde, la femme avait des ancêtres huguenots qui avaient été boutés hors de France vers 1780. Belle rencontre également avec cet aventurier Hongrois qui se déplaçait avec sa vielle Traban, j’en parlerai un peu plus longuement dans mon blog car une de ses aventures s'est terminée tragiquement aux portes de Grenoble.
Image

Sans oublier la gentillesse des marocains souvent prêts à vous rendre service sans rien attendre en retour, j’ai une fois été invité par un Marocain à venir boire le thé chez lui simplement pour parler, je l’avais rencontré dans la rue et il m’avait aidé à échanger avec un commerçant qui ne parlait pas français.

Je suis assez satisfait d’avoir pu tester mon Crossover en sortant un peu des sentiers battus.
ImageImageImageImage

J’ai aussi beaucoup marché et fait de belles virées en VTT.

De retour, j’ai une seule envie, y retourner tant le dépaysement et les possibilités sont grandes pour peu que l’on accepte de s’écarter un peu des grands axes touristiques. Je regrette forcement à postériori de ne pas avoir osé un peu plus.

Je suis en train de compléter mon blog et l’article "Maroc 2019" devrait apparaitre sou peu.

Cordialement
Henry38
"CARPE DIEM" pour plus d'infos clic sur
https://lalutiniere.wordpress.com

Avatar du membre
Britchon
Participant
Participant
Messages : 661
Enregistré le : mar. 3 janv. 2012 06:49
Département [Pays] : Suisse
Votre Camping-Car : CS Reisemobile Duo MB Sprinter 316 CDI automatique
Tranche d'Age : 55 à 75 ans
Localisation : Bords du lac de Neuchâtel

Re: Maroc 2019

Message par Britchon » lun. 15 avr. 2019 00:13

Ça fait envie !

Merci Henri pour ces belles images.
La réponse est oui. Mais quelle était la question ? ( W. Allen )

Avatar du membre
Pit
Administrateur
Administrateur
Messages : 4056
Enregistré le : sam. 17 déc. 2011 11:59
Département [Pays] : Isère
Votre Camping-Car : Ducato L4H2 Isère Evasion Ecrins sur mesure
Tranche d'Age : 55 à 75 ans
Localisation : Dans les Alpes ou en voyage

Re: Maroc 2019

Message par Pit » lun. 15 avr. 2019 15:24

:§§!*¤¤:
Merci Henry pour ce partage et les beaux paysages du Maroc.

A ce que je vois, tu n'as pas fréquenté les grands rassemblements de gros blancs sur le littoral marocain !
:INð€@→\ii\:

De la neige dans le Haut Atlas ? Tu n'avais pas emmené tes skis de rando ?
Le Tizi-n-Tichka est quand même à plus de 2200 mètres d'altitude et à la saison de ton passage c'est je pense que c'est généralement bien enneigé. En Mai, il y a quelques années, il y avait encore de la neige à l'Oukaimeden où nous étions passé lors d'une rando dans le Haut Atlas.
Le Toubkal ou le M'Goun ne t'ont pas attiré ?

Une jolie petite piste pour tester ton CC ! --> Image
Tu es passé sans encombre ? C'était long comme passage boueux ?
Fourgon Ducato L4H2-->Isère Evasion: vendu,en attente suivant
FFACCC
“A l'école, on m'a demandé ce que je voulais être plus tard. J'ai dit 'heureux'. Vous n''avez pas compris la question, j'ai répondu qu'ils n'avaient pas compris la vie”John Lennon

Avatar du membre
Henry38
Participant
Participant
Messages : 229
Enregistré le : sam. 9 nov. 2013 20:25
Département [Pays] : Isère
Votre Camping-Car : Hymer 414 Crossover
Tranche d'Age : 55 à 75 ans
Localisation : Région Grenobloise

Re: Maroc 2019

Message par Henry38 » mar. 16 avr. 2019 16:50

Pit a écrit :
lun. 15 avr. 2019 15:24

Merci Henry pour ce partage et les beaux paysages du Maroc.

A ce que je vois, tu n'as pas fréquenté les grands rassemblements de gros blancs sur le littoral marocain !

De la neige dans le Haut Atlas ? Tu n'avais pas emmené tes skis de rando ?
...

Une jolie petite piste pour tester ton CC ! --> ...
Bonjour Pit,

Les grands rassemblements de gros blancs sont surtout vers Agadir où il y a plusieurs campings qui peuvent recevoir jusqu'à mille camping-cars (Taghazout). Ce n'est pas trop mon truc.

Pas de neige au Tizi-n-Tichka.
A propos du Toubkal, en 1994 je devais le faire à skis, mon voyage s'est arrêté dans la salle d'embarquement de l'aéroport de Lyon. C'était l'année des attentats du Rer. Paris exigait un visa pour les ressortissants du Magreb, en rétortion le Maroc était très pointilleux. Un peu négligeant sur les bords, je ne m'étais pas rendu-compte que mon passeport venait de dépasser ses 10 ans, à l'aéroport la police française m'a laissé passé, mais le chef d'escale (Royal air Maroc) n'a pas voulu me laisser embarquer m'informant que si à Marrakech j'étais refoulé, il me remettait dans le premier avion en partance pour la France et à mes frais et que en plus il se ferait saquer. J'ai eu beaucoup de mal à récupérer mon bardas qui était déjà sur les chariots. Furieux contre moi-même je suis allé passer une semaine tout seul dans le refuge de l'Etandard.
Voilà mon expérience avec le Toubkal mais il n'est pas exclu que j'y aille en 2020 avec ma nièce, mais en été.

Je n'ai pas emprunté des pistes difficiles, sur celle de la photo, je l'avais repéré d'un col, elle menait vers un promontoir, environ deux kilomètres mais elle n'était plus boueuse, donc très cool à basse vitesse. J'ai bien fait quelques vidéos mais elles ne sont pas spectaculaires. Dans les endroits les plus sympas, (pistes sableuses en particulier,) j'étais tellement préoccupé par ma conduite que je ne pouvais pas en plus tenir correctement mon smartphone.

Amicalement

Henry
"CARPE DIEM" pour plus d'infos clic sur
https://lalutiniere.wordpress.com

Retourner vers « Voyages terminés »