Espagne Février Mars 2010

Ici c'est l'endroit où parler des voyages à l'étranger (hors de France) que vous avez fait, et où mettre vos compte-rendus de voyages. Pour les voyages que l'on prépare c'est la rubrique d'à côté !
Avatar du membre
Pit
Administrateur
Administrateur
Messages : 4028
Enregistré le : sam. 17 déc. 2011 11:59
Département [Pays] : Isère
Votre Camping-Car : Ducato L4H2 Isère Evasion Ecrins sur mesure
Tranche d'Age : 55 à 75 ans
Localisation : Dans les Alpes ou en voyage

Espagne Février Mars 2010

Message par Pit » mar. 25 juil. 2017 16:03

Ce compte-rendu avait disparu du forum, je le recrée.
Ce voyage en Mars 2010 nous a conduit depuis le sud ouest de la France jusqu'à la limite nord de l'Andalousie, en passant par l'intérieur, puis retour à proximité du littoral méditerranéen.
C'était un de nos premiers voyages avec notre fourgon Isère Evasion, Orionde.

=========================================================

De retour il y a peu de quelques semaines de voyage, ci-après un compte-rendu pour faire envie à tous ceux qui travaillent : vive la Retraite !
4600 km sur les routes de France, de Navarre et encore plus au Sud.
Le but du voyage était de tester pour de vrai le cams au long cours en hors saison. On (il) a été gâté !!
Déroulement :
- passer mi Février chez mon frère qui vient de quitter Paname pour se retirer dans le Limousin,
- descendre tranquillou vers le sud de l'Espagne où un ami, établi là-bas aux limites de l'Andalousie, nous attendait pour profiter du soleil avec lui, lever le coude et se faire plein de tapas et raciones !
- remonter dans les Alpes sans se presser pour être là fin mars.
L'itinéraire était décidé au fur et à mesure, à peu près deux ou trois jours avant, histoire de s'adapter à nos envies et aussi à la météo :-(.
On s'attendait à du froid dans le Limousin, on en a eu, à de la douceur dans les Landes, on en a eu un peu mais après en Espagne nous n'avons pas eu ce que l'on pouvait normalement espérer : on a eu du froid, du vent (beaucoup quelquefois), de la pluie, des inondations et même de la neige et ce jusque dans le grand sud espagnol ! Image
Notre itinéraire schématisé :
..... Image
Départ : mi février, arrivée dans le grand sud fin Février, une semaine dans la région sud de Murcia, retour comme prévu.
Nos étapes ou haltes après le Limousin : Landes - Pays Basque - Bardenas Reales - Laguna de Gallocanta - Parc du Haut Tage - Cuenca - Albacete - Riopar - Alhama de Murcia.
Nos virées ou balades dans le sud près de chez notre pote : Cal Negre et ses criques - Bolnuevo - Puerto Mazaron - Totana - Murcia - Lorca - Carthagène - Cabo de Palos (la Manga). On a écourté le séjour là bas car sauf exception il ne faisait pas chaud ni beau pour faire les randos à pied que l'on avait envisagé dans les montagnes et sur la côte. Et on buvait trop !
Le chemin du retour : route le long de la côte - Vall de Laguar - Alcossebre - Delta de l'Ebre - Vinaros - Morella - Bord lac de l'Ebre vers Caspe - Andorre - La Garrotxa - Costa Brava - Côte du Roussillon et Languedoc - A9 - Vaison la Romaine - Vinsobres - Home.
Des détails supplémentaires avec des photos dans les posts suivants.
Je mettrai en gras les coins où on reviendra le cas échéant, que l'on a aimé ou les haltes sympas, même si on a pas pu faire ce que l'on voulait à cause du temps. Certains autres sont chouettes aussi mais on les a bien exploré.



b]Détails et Infos pratiques : (1ère partie)[/b]
Sauveterre de Guyenne : nuit sur le parking de la cave coopérative, mais on a bu que du whisky pour nous réchauffer !
Callen (40): près de Préchac, halte casse croute et ravitaillement en eau près de l'église et du cimetière, très tranquille, doit même l'être en saison.
...
Image Image

Contis Plage : J'avais connu à la fin des années 60 ! ça s'est construit depuis, il y a une aire de services CC, très peu de monde à part nous
Image Image
...
Balades à vélo sympas avec nos Brompton. Sur la pancarte, y a marqué "pour VTTistes expérimentés" !! dans les Landes!! Image

Image Image
...
Vieux Boucau : aire de services : un peu de monde mais sans plus, tour du lac à vélo

Image Image
...
Bayonne et Chambre d'Amour : pas eu envie de se baigner, j'avais trop bu à midi ! Même pas un surfer dans la vague !

Image Image
...
Urrugne : camping confortable et calme. Réduction ACSI : achat carte sera rentabilisé au bout de 3 campings. On verra nos premiers anglais et autres nordiques de passage ici pour quelques jours avant de descendre plus au sud.

Laguna de Rada : départ de la piste dans le village difficile à trouver, halte casse croute, endroit hyper calme, des oiseaux. A tester la nuit hors saison. Rada est un petit pueblo en bordure nord des Bardenas Reales.

Image Image
...
Parc des Bardenas Reales : piste depuis la lagune au travers du parc jusqu'au sanctuaire de la Virgen del Joug, pas difficile par temps sec, mais méfiance si beaucoup mouillé, un gué en béton où l'on a touché. Ce coin censé être quasi un désert bien aride était en fait un peu vert vu les pluies de cet hiver et la piste était un peu boueuse quelquefois, donc ce fut "avec attention". Vu le temps on ne s'est pas attardé. On reviendra ! A faire de préférence en VTT.

Image Image
...
Deux photos qui ne sont pas de moi (sans copyright) juste pour vous montrer pourquoi je reviendrai pour vraiment visiter le coin :

Image Image
...
Nuestra Senora del Joug au bout de la piste précédente : nuitée (bien froid, du vent) en dehors du parking, sur la piste du deuxième mirador.

Image Image Image
...
Le lendemain matin, retour sur le goudron et halte à Tudela avant de partir vers le sud, passage à la Laguna de Gallocanta (des milliers de grues mais trop loin pour mon APN, sinon RAS, un must pour les amateurs d'oiseaux) et enfin arriver au
Parc du Haut Tage : Camping sauvage interdit ! On s'est posé devant un camping fermé, dans un coin paumé, au bord d'une route longeant le Tage en crue, passé 3 voitures en tout et pour tout. On reviendra le printemps en semaine quand il fera beau et un peu plus chaud et on fera du libre !
Y a pas mal de chouettes balades à faire par là-bas.
Quelques détails --> Alto Tajo

Image Image
...
Cuenca : Ville sympa, de jolis édifices dont les fameuses casas colgadas

Image Image Image
...
Route sans grand intérêt jusque vers Albacete, puis plus jolie en allant vers l'intérieur (route de Alcaraz) mais des inondations, route avait dû être submergée par endroits la veille. Un vent violent de travers obligeant à tenir le volant de toute ses forces, au bout de deux heures ça use ! Le lendemain on a appris que le vent avait soufflé à 178 kmh sur la côte !
Ensuite route sympa en montagne, toujours bien humide, et on arrive à Riopar qui m'avait attiré car parc naturel plus sans doute des coins de bivouac sympa, plus deux campings (mais fermés en cette saison !)
Riopar : viré de notre coin bivouac au col près de la naissance du Monde (nascimiento del rio mundo) par la Guardia Civile: je suis fiché là-bas aussi maintenant, ils m'ont saisi dans le computer (faut dire que c'était le weekend et y avait des blaireaux espagnols en vadrouille, c'était marqué interdit -mais je comprends pas la langue, et en plus il y avait un vent à décorner les boeufs et casser du bois, ils étaient soucieux de notre sécurité !), d'où nuit dans une rue isolée dans le bas du pueblo, derrière le collège. Trois ou quatre gros blancs espagnols ont passé la nuit dans le centre du village. Aucun étranger dans le coin. Revenir, dans un coin plus écarté, avec une carte topographique pour se balader à pied ou en VTT, et en semaine quand la guardia civile ne surveille pas ses concitoyens en vadrouille.

Image
...

On approche de chez notre pote.
Bientôt la suite.




Quelques photos de nos virées avec notre pote dans son coin :

Pas de photos de nos séances de tapas et levages de coudes ! En tous cas on les montrera pas !
Image
Note pour Daniel du 25 : si les photos sont petites c'est pour t'économiser les défilements à la souris, choisis celles qui te semblent bien et clique dessus :-)
...... Image

Petite balade en cams dans les trois criques de Calnegre, après de bons tapas (pas chers) dans un tout petit bistro en bord de mer dans le village (hameau) même : piste OK (par temps sec) en faisant gaffe, mais camping interdit (quoique hors saison en semaine ça peut peut-être se faire) : le coin est chouette, belles petites plages mais la mer est froide. Un gros blanc à la journée dans la 1ère crique près de la guinguette (fermée en cette saison). Quelques gros blancs (allemands, anglais et hollandais comme d'habitude) stationnés le long de la côte dans les villages et villes proches.

Travail de la nature dans la station balnéaire de Bolnuevo :


Image
......

Calvaire de la Santa Totana : quelques sculptures sympa, sanctuaire de Santa Eulalia : un peu de religion, difficile à éviter en Espagne !

Image Image Image Image
......

Petite rando pédestre de la journée vers des lacs de barrage derrière Librilla, passage près de vergers de citronniers abandonnés, des citrons non traités tant que tu veux ! Temps OK le matin, mouillé et froid sur la fin !! Des possibilités de nuitée en cams sur le chemin au bord du canal qui vient du Tage bien loin au nord. Il y a d'ailleurs une querelle entre les gens habitant près du Tage et ceux du sud au sujet de l'eau : peut-être qu'avec un hiver comme celui de 2010, les esprits vont se calmer.


Image Image
......
......
Deux mecs sur le départ pour la suite du programme, bien refroidis malgré le casse croute et le pinard (auberge des forestiers fermé, mais on a ce qu'il faut dans les sacs !) : on a sorti les polaires !

Image
......

La ville de Murcia et ses environ. J'ai pu acheter des cartes topographiques de la région au bureau de l'IGN local pour les jours où mon guide local ne serait pas là.


Image Image Image
...... .....

Images de la ville de Lorca :


Image Image Image
......

Une batterie surplombant de quelques centaines de mètres tout le sud de la baie de Carthagène, un coin très chouette qui, vu le nombre de constructions disséminées dans tous les recoins de la montagne, devait grouiller de bidasses il y a quelques dizaines d'années. Un peu irréel maintenant, mais panorama très joli sur la baie, malheureusement un peu de brume. Un fourgon installé tout en haut mais je doute qu'il soit resté la nuit vu le fort vent froid ! Le coin était en plein travaux, ils retapent le site.
J'ai laissé les personnages pour que vous voyez la taille des engins : ça devait faire du bruit !


Image Image Image Image Image
... ...

Cueillette des oranges dans un verger ami avant le retour en France : On a rempli tous les coffres du faux plancher et au-delà !

Image
......

La ville de Carthagène et quelques curiosités : à mon avis la ville la plus intéressante du coin. Voir aussi le musée d'archéologie maritime sur les quais : ça vaut le coup (et en plus c'est chauffé !)
"I am a poor lonesome seafarer" : devaient pas rire tous les jours si même en arrivant au port ils étaient comme ça !


Image Image
......


Image Image
Image




......

Cabo de Palos, près de la Manga : seul coin de la Manga où les buildings genre Miami, en plus laid, n'ont pas défiguré la côte. C'est dommage, cette langue de sable, très étroite et longue, délimitant la Mare Minor devait être superbe il y a 50 ans, aujourd'hui c'est Sarcelle sur Mer, envahis par les blaireaux, même en cette saison. On devine les buildings sur la dernière photo
Quelques gros blancs posés en dehors des campings, mais pas trop. Je pense qu'en saison la guardia civile doit faire la chasse. En tous cas le camping avait l'air bien plein de nordiques installés pour longtemps.
Coin assez cher au niveau des bistros.


Image Image
Image Image

...... ......

A suivre, reste encore quelques kms avant de rentrer !



Le chemin du retour :

Torre de la Horadada : petite station balnéaire sympa, pas de grands buildings, une exception en Espagne sur la côte méditerranéenne. Nuitée sur une rue calme, près bord de mer, dans un no mans land entre El Mojon et Torre de la Horadada. Trois grands blancs dispersés aux alentours. Toujours un temps pourri. On fait quelques kms à pied sur le paseo, désert à cette saison. Un seul bistrot ouvert !!
...... Image

Route cotière sans trop d'intérêt jusqu'à Benidorm (summum de ce que je déteste comme ambiance : énormes buildings bien hauts et bien laids, du monde, des embouteillages, de la pollution et du bruit même début Mars, ...).

Ensuite petite route de montagne montant avec moult virages vers le Vall de Laguar : vallée avec un petit camping ACSI (= réduction !), à recommander, sympa et calme, bon accueil du père et du fils (manquait le saint esprit !), causé english et deutsch avec des retraités anglais, allemands et hollandais qui y passent tout l'hiver dans leur gros blanc ! Très peu pour nous (négation du CC !), mais on est resté 3 nuits quand même.
voir quelques détails ici --> le vall de laguar
On y a fait deux rando de quelques heures, assez faciles, très sympa, une sur les crêtes et retour par le fond de la vallée et surtout, le lendemain, plus typé, le parcours de la Vuelta del Inferno, un sentier qui date de l'invasion arabe (des milliers de "marches" à descendre et monter, à descendre, à monter, à descendre, à monter et encore une fois mais super, jolis panoramas, beaux barrancs, et vu seulement 4 personnes pendant la journée) : beau temps, doux, pas de vent, beaucoup d'eau (pour l'Espagne !) mais on en a pas bu au casse croute !! Y avait du rouge dans le sac à dos, et c'était du bon !
...... Image ...... Image ...... Image ...... Image ...... Image

Route nationale qui suit la côte à partir de Denia : RAS, beaucoup de coins défigurés par le béton, route quelquefois animée par des dames bien découvertes, malgré la fraicheur, le cul sur leur chaise en bord de route ! Vous comprendrez qu'on s'est arrêté un peu plus loin pour casser la croute, dès fois qu'un mec ouvre notre porte en s'étant imaginé des choses ........
...... :lol:
Alcossebre : une nuit, calme, dans un beau camping ACSI isolé dans une pinède (2 km de piste pour y accéder), à 200 m de la plage (principalement rochers, peu de sable). Patron sympa, et content de parler français. En saison, malgré la piste, doit quand même y avoir du monde.
On avait trouvé un coin sympa en bord de mer peu avant Alcossebre, mais on s'est aperçu qu'il y avait une boîte de nuit à deux cent mètres : peut-être qu'elle aurait été calme ce soir là mais ça nous a incité à aller voir plus loin, et là c'était toujours 'camping interdit'. Un peu plus loin, y avait bien sur un énorme camping genre 5 * !!

Route nationale jusque vers le delta de l'Ebre puis dans le delta route plate mais très très étroite surplombant les cultures bien humides en contrebas : gaffe à pas dévier / bien anticiper quand tu croises un camion espagnol lancé à toute allure.
Delta décevant sur le plan paysage et ambiance, sauf si on est pêcheur et/ou amateur d'oiseaux.

Retour en arrière pour quitter la mer et prendre la route de Zaragoza.
Petites émotions quand je m'engage après le casse croute dans un chemin qui devait revenir vers la nationale : et bien non, il se rétrécit de plus en plus, descend, devient de plus en plus 'avec trous' et de la boue et il y a ensuite un gué infranchissable pour le Ducato --> le demi tour fut très laborieux, l'embrayage a fumé, ma femme aussi (!), on l'a senti plusieurs heures, ça schlingue (l'embrayage, hein !!)!!
Ensuite, la route n'arrête pas de monter, serait joli s'il faisait beau.
Halte à une très jolie aire de services CC à Morella (rare les aires en Espagne), déserte, j'avais prévu de dormir là mais vraiment trop froid, restes de neige et glace bien que pas très haut, on est reparti après la photo. Le village lui-même doit être intéressant à visiter.
...... Image

Donc continuation vers le nord : passage de petits cols enneigés, route refaite récemment ou toujours en travaux, quasiment aucun village, le désert. Pas vu de coins pour se poser, du moins on n'a pas pris le temps de s'écarter de la route. Il se fait tard, on arrive au camping Caspe Lake près de l'Ebre, signalé au bord de la nationale une dizaine de kms après Caspe : fermé, ouvrira sous peu ! Le patron nous indique, bien que interdit en principe d'y passer la nuit, un coin possible pour une nuit discrète, au bord du
Lac de barrage de l'Ebre : énorme aire de picnic : grands barbecues, bistrot fermé (!) et petit débarcadère bateaux, quasi désert en ce vendredi début de soirée, mais quand même un CC camouflé dans un coin au bord de l'eau. Doit être très animé certains soirs et le weekend par beau temps. Très joli panorama, mais dommage que les poubelles débordent et que leur contenu se répande un peu partout.
Nuit très froide tout au bord du lac, pas allumé le chauffage, bon chaud dans les duvets (mais le matin un peu de glace en bas du parebrise à l'intérieur du cams !). Réveil par un groupe de jeunes pêcheurs juste au lever du soleil.

...... Image ...... Image

Route vers Lleida et Seu de Urgell. Toujours de la neige et ça augmente au fur et à mesure qu'on monte. Pareil pour la fraicheur !

Andorra : achats et repas au centre commercial Punt de la Trobada juste après la frontière espagnole (c'est notre préféré, on y reviendra) : du Pastis, du Jack, charcutaille et fromages, ...etc... , plus 100 litres gasoil (bien calculé, réservoir presque vide !), tout en hors taxe et donc bien moins cher que chez nous et qu'en Espagne. En ce samedi : quand même quelques espagnols venant faire leurs courses mais rien à voir avec l'été, pas de queue à la douane. Le douanier m'a arrêté, me dit d'ouvrir le coffre !! Je lui ouvre la porte arrière, et là sans doute grosse flemme, il dit OK, ça va. Attention, cependant, un copain français (du 66) s'est fait choper en entrant en Espagne, il avait 1/2 litre de pastis de trop par rapport à la tolérance. On avait beaucoup plus dans les faux planchers !!

Nuitée au camping Gran Sol à côté de Seu de Urgell : cher, sans intérêt. Nuit toujours bien fraiche, de la neige à quelques mètres. On a mis le chauffage électrique !

Départ vers Puigcerda mais bifurcation vers la station de ski de La Molina où j'ai de bons souvenirs de ski l'année dernière (belles pistes, beau temps, des potes, ...) : beaucoup plus de neige cette année, mais c'est dimanche, c'est envahi de skieurs, cependant ça a l'air très bon, bonne poudre !

Longue longue descente très très sinueuse vers Ribes de Freser (on ira pas prendre le train à crémaillère de Nuria, ce sera pour un jour de semaine), puis Ripoll pour enfin arriver à Olot, notre destination dans la Garrotxa : nous voulions voir ce coin plein de petits pitons volcaniques.

La ville d'Olot est assez sympa, les alentours aussi (parc naturel, = camping interdit !) mais il y reste plein de neige : tombé 70 cm quelques jours auparavant. Mais grand soleil et ciel bleu ! :cheers:
On déniche un camping ouvert (camping Lava) tout près d'un cône volcanique : bien mais cher (pas de réduc !).
C'est dimanche, on se paie :
- le resto du camping à 14 h30 (heure espagnole) : pas mauvais du tout, à gouter = les tout petits haricots blancs spécialités du pays, goût spécial : poussent dans les limons volcaniques !
- une petite virée dans le petit train tracteur du camping (, deux énormes wagons, 4 à bord, explication en catalan !) pour découvrir les volcans aux alentours et décider ce qu'on fera le lendemain.
...... Image ...... Image
Il y a aussi chevaux à louer (en saison), et des balades en charrettes tirées par des chevaux, certainement plus sympa avec des enfants car peuvent aller dans des coins plus paumés.
On sera les seuls clients ce dimanche soir. On met le chauffage, le cams est sur la neige et la nuit est pleine d'étoiles !
...... Image

Le lendemain matin, ciel bleu, on fait une petite balade à pied de 4 heures dans les volcans et la campagne, en pataugeant dans la neige et la boue, on peut presque faire de la ramasse sur la neige et/ou la boue dans certaines descentes, faut faire gaffe aux arbres et branches cassées à cause de la tempête de neige, mais sympa quand même car grand beau et paysages agréables, la neige fond à vitesse grand V !
...... Image ...... Image

Dans l'après-midi on arrive sur la côte : là aussi pas mal de dégâts après les 70 cm de neige, arbres cassés, coupures d'électricité, de l'eau, ... .
On va au camping Aquarius (ACSI), dans un coin (Sant Pere Pescador) où l'été ça grouille vu les gigantesques campings le long de la côte. Le camping ouvrait le jour même, ils étaient en train de réparer les dégâts, le gérant (polyglotte) nous installe sur une allée car les parcelles sont trop molles et on risquerait s'y embourber.
Hors saison, le coin est pas mal du tout, la plage est tout près (malgré le soleil, personne dans l'eau !!) et il n'y a pas grand monde au camping, quoique déjà le premier jour, des nordiques viennent s'installer pour plusieurs semaines.
...... Image

Le lendemain, toujours grand beau (presque chaud à midi, il est temps !), casse croute dans le cams au bord de la plage près de Llanca puis départ pour la France en suivant la côte jusqu'à Port Vendres. Quasiment personne sur la route, ça change de l'été !
Achat de produits de la mer à la poissonnerie au bout du port (très bien pour les poissons et produits frais de la mer, mais éviter les plats préparés), puis balade à pied vers le sémaphore et le phare du Cap Béar. Pour ceux qui ne connaissent pas, il y a une très jolie balade de la journée le long de la côte vers le sud (prévoir deux voitures ou revenir en stop ou en car).
On assiste à l'arrivée d'un porte container, impressionnant vu que le passage est assez étroit pour entrer dans le port.
...... Image ...... Image

C'est bientôt la fin. On remonte le long de la côte Roussillon Languedoc vers Port La Nouvelle, Gruissan, Saint Pierre, les Cabannes de Fleury et on va coucher près de Picpoul après en avoir acheté quelques bouteilles pour faire passer les produits de la mer.
...... Image

Retour vers chez nous en prenant maintenant l'autoroute, mais on en sortira quand même à Orange pour aller à Vaison la Romaine passer une dernière nuit dans le cams, et ensuite faire toutes les vidanges "domestiques" avant de revenir at home dans les Alpes.
Oh surprise, il y a encore beaucoup de neige par chez nous.

En résumé, pour sa première vraie sortie un peu longue : rien à dire sur le cams, nickel chrome, aucun souci mécanique (cams neuf alors encore heureux hein !) même si l'embrayage a bien souffert lors du demi tour périlleux.
A noter quand même que par grand vent (80 à 100 km/h) de travers, il faut bien tenir le volant !!
Doit être bien pire avec un L3 H3.
Nuits tout conforts, soit en lits jumeaux, soit en lit matrimonial.
Frigo impec (mais vu le froid qu'on a eu, c'est pas probant !). Contenance presque trop grande pour nous deux, pas de problème pour le blanc au frais.
Le panneau solaire n'a pas eu, vu le temps, l'occasion de marcher souvent à fond. La pile à combustible n'a marché que les trois premiers jours, le reste du temps je l'ai arrêté, c'est soit l'alternateur qui a fourni soit le secteur au camping, et un tout petit peu le panneau solaire.
Edit de minuit :
< j'oubliais de parler du chauffage : le chauffage Eberspächer Hydronic (circulation d'eau) avec aérothermes Helios a très bien marché, il est très efficace. Cependant, on mettait le thermostat à 15° pour éviter que l'aérotherme marche trop souvent : l'air pulsé c'est toujours un peu bruyant. La chaudière, sous le châssis, s'entend bien à l'extérieur, très peu à l'intérieur.
On avait aussi amené un tout petit chauffage électrique soufflant multi directionnel, on s'en est servi deux fois au camping, c'est sur c'est moins bruyant que les aérothermes >


Les connections 3 G en France, c'est pas souvent l'Amérique, rare d'avoir du débit. Et pour le WIFI j'ai pas trop cherché en dehors des campings où là aussi c'est très variable comme performance.

Souvenir qui va rester : du froid, du vent, de la neige et de l'eau jusqu'en Andalousie !
Notre pote nous dit qu'en ce moment il fait 35° !

On repart bientôt pour plus longtemps, les Balkans du sud (mer et montagne), Inch Allah.
Vive la retraite !
:king:
Fourgon Ducato L4H2-->Isère Evasion: vendu,en attente suivant
FFACCC
“A l'école, on m'a demandé ce que je voulais être plus tard. J'ai dit 'heureux'. Vous n''avez pas compris la question, j'ai répondu qu'ils n'avaient pas compris la vie”John Lennon

Retourner vers « Voyages terminés »