Ile de Samothrace en camping-car (mai 2017)

Ici c'est l'endroit où parler des voyages à l'étranger (hors de France) que vous avez fait, et où mettre vos compte-rendus de voyages. Pour les voyages que l'on prépare c'est la rubrique d'à côté !
Avatar du membre
Pit
Administrateur
Administrateur
Messages : 4076
Enregistré le : sam. 17 déc. 2011 11:59
Département [Pays] : Isère
Votre Camping-Car : Ducato L4H3 Isère Evasion Sept Laux sur mesure
Tranche d'Age : 55 à 75 ans
Localisation : Dans les Alpes ou en voyage

Ile de Samothrace en camping-car (mai 2017)

Message par Pit » mer. 23 août 2017 16:53

Les retraités en vacances !
Image

Sur notre route vers la Bulgarie ( CR ici ) , après l’île de Thasos (Voir ici), nous avons été tenté par Samothrace et donc nous y avons passé quatre jours , du 9 au 12 Mai 2017.

Le ferry est plus cher que celui de Thasos, l’île est plus au large, la traversée dure 2h45mn depuis Alexandroupoli. C’est le Saos qui fait la liaison (chaque jour, je crois).
Prix 8,50 € par mètre pour le CC, et 9,90 € par personne, payable par CB (à Samothrace, espèces obligatoires).
En saison, il y aurait aussi (à vérifier) une liaison avec Kavala.

Samothrace est une île d’à peu près la taille de Thasos (180km2) mais plus montagneuse (sommet à 1600m), plus sauvage et bien moins touristique.
C’est une île verte, il y a de l’eau, de vraies cascades, de la forêt (chênes, pins, châtaigniers, ...etc.).
La population est peu nombreuse (environ 3000 habitants) et les touristes, en tous cas en Mai, sont rares : il y a peu de belles plages. On ne rencontrera un peu de monde qu’au port et au chef lieu de l’île, partout ailleurs on n’a croisé que quelques rares voitures.
On ne peut pas faire le tour de l’île en voiture, ni même à pied.
L’île est connue bien sûr par la statue de la victoire de Samothrace (exposée au Musée du Louvre) et par quelques amateurs d’histoire et de sites antiques.
Nota : c’est aussi l’emblème des Rolls Royce !
-- fld Un peu de culture
-- fld la statue telle que visible au Louvre après sa dernière restauration

Il y a des randonnées possibles mais pas vraiment faciles (11h pour l’aller-retour vers les sommets). On y fait aussi du canyoning.
Il y a chez Terrain Maps une carte topo au 1/25 000, elle indique 3 ou 4 randonnées possibles

Image

L’île, vue du large; seule une petite partie à l’ouest n’est pas montagneuse.
Image

Kamariotissa : seul port de l’île, sur la côte ouest. On peut se garer près des quais mais ce doit être plus difficile en saison.
Il y a quelques tavernes, et elles sont ouvertes. On déjeunera dans l’une d’elles pour 22 €.

Image Image Image Image Image


Nous prenons la route côtière vers le nord,

Paleopoli (ville ancienne en grec) : site du sanctuaire des Grands Dieux, tout petit parking.
C’est désert, juste une voiture de touristes grecs qui repartent et qui m’expliquent qu’il y a quand même un gardien.
Visite pour 3 € par personne, très joli site dans les arbres, quelques vieilles pierres. C’est là qu’a été trouvé par un français la statue de la victoire de Samothrace.
La «plaine» côtière est toute petite à cet endroit, la montagne est juste derrière le site.

Image Image Image Image


Therma : Arrêt dans ce petit village (moins de 100 habitants), à 1 km de la mer : de très beaux arbres, beaucoup d’eau, une source chaude. Quelques habitants, deux voitures de touristes.
Les thermes, très très modestes, ne sont pas ouverts, mais il y a une «fontaine» avec de l’eau bouillante et soufrée en accès libre.
Un bar sympa, une fontaine, des tavernes (pas toutes ouvertes début Mai), un mini market. Rien de plus !
On déjeunera à la seule taverne ouverte : cuisine grecque classique, 25 € pour nous deux.
Image Image

Enorme parking goudronné au port de pèche, à 1 km du village, et un grand espace en dur du côté Est : on y couchera , on sera tout seul, à part deux gars qui rénovent une kantina sur la plage (des galets); il n’y a que 3 ou 4 bateaux de pêcheurs; une chapelle à l’entrée du port et un bar sur la route au-dessus; il y a de l’eau au port et on se ravitaillera.
Le port est assez récent mais son débouché sur la mer est en voie d’ensablement, il y arrive une rivière qui doit quelquefois bien «donner».
Image Image Image


A proximité, une espèce de zone de camping sauvage (accès fermé depuis la route) mais deux ou trois petites tentes de routards sont installées sous de beaux arbres, près de petites rivières et de la plage (des galets).
Un peu plus loin, un espace camping, marqué camping municipal de Platia, qui semble un peu moins basique mais qui n’est pas encore ouvert.

Fonias : restes d’une vieille tour au bord de la mer, près du débouché d’une rivière.

Image Image

A proximité, petit parking au bord de la route : départ d’une balade sympa le long de la rivière vers les fameuses cascades. En saison, il parait qu'il y a du monde (bains dans les trous d'eau, ...) et il y aurait un petit péage au début du sentier pour aider la municipalité à tenir le lieu propre. En ce début Mai, c'est propre, pas de déchets humains, pas de plastiques.
Beaucoup d’eau dans la rivière, des arbres énormes, c’est très verdoyant : pourtant, nous sommes en Grèce !
Bon sentier que nous suivons pendant 3/4 d’heures jusqu’à un endroit où il faut franchir le torrent : trop d’eau, rochers glissants, les vieux risquent de se casser un os, on renonce à aller jusqu’au bout.
Image Image Image

Pour ceux qui aiment -- fld il y a aussi du canyoning ! Il y a plusieurs autres canyons dans l'île : Vatos, Xiropotamos, Gyali, Tsivdogianni, ...etc...


La route, bonne, continue vers l’est, dans un paysage seulement habité par des moutons et chèvres et ça se termine en cul de sac.

Cap Kipos : bout de la route, bout du monde, une plage, un peu de sable noir et beaucoup de gros galets gris, nous y passons la nuit en empruntant un chemin de pierres pour laisser libre le petit parking goudronné. Nous serons tout seuls, après que deux véhicules soient repartis, à l’exception d’un troupeau de chèvres sans berger, elles broutent on ne sait quoi dans les petits buissons piquants.
Image Image Image


Samothraki : chef-lieu de l’île, on se gare en contrebas du village, c’est un village tout en décroché, avec à son sommet les restes d’un château. On cherche une taverne ouverte, tout est fermé à part un bar en bas du village.

Image Image Image

Pachia Ammos : belle plage au bout de la route, assez étroite et qui tourne beaucoup; elle suit la côte sud, quelquefois d’assez loin. Une taverne implantée dans le sable, et le parking est aussi bien sablonneux, donc on n’ira pas et c’est le seul endroit potable du coin pour un CC. Dommage, mais pas envie de s’ensabler, on connaît, avec 3 tonnes cinq cent, ça va vite, il fait trop chaud pour faire des efforts !
Quelques images trouvées sur le net :
http://static.panoramio.com/photos/large/4891044.jpg"
http://static.panoramio.com/photos/large/13630121.jpg"
http://static.panoramio.com/photos/large/106936931.jpg"

Pour les courageux (en 4x4 ou à pied), il y a au-dessus de Pachia Ammos une église bien située (Παναγία Κρημνιώτισσα) :
http://static.panoramio.com/photos/large/28779167.jpg"
A pied, dans un paysage un peu lunaire, on peut aussi rejoindre une autre plage de sable, celle de la rivière Vatos.

Alonia "beach" :
La route du sud n’offre aucun endroit pour s’arrêter agréablement avec un CC, même à Makrylies et à Lakoma, aussi je prends une piste, sur un peu plus de 2 kms, qui nous amène au bord de la mer, dans la petite plaine occidentale.
Nous sommes un peu à l’ouest de Mikro Vouni, un site préhistorique dont on ne peut rien voir, il y a deux bâtiments fermés et des moutons, avec un berger au loin.
Nous passerons la nuit au bord de la mer, une plage de galets, en solitaire comme pour tous les jours passés sur cette île : nous n’y avons vu aucun camping-car.
Le vent est notre seul compagnon, il rafraîchit l’atmosphère.
En face de nous, il y a une île turque (Imbros, une île qui était majoritairement peuplée de grecs mais ils en ont peu à peu été chassé) et l’immensité de la mer où l’on devine l’île de Limnos (toujours grecque, un poste avancé de surveillance de l’ennemi héréditaire).
Image Image


Bye Bye Samothrace, nous continuons encore quelques jours en Grèce avant d’aborder la Bulgarie.
Fourgon Ducato L4 H3 Isère Evasion 7 Laux sur mesure
UCCF FFACCC
“A l'école, on m'a demandé ce que je voulais être plus tard. J'ai dit 'heureux'. Vous n''avez pas compris la question, j'ai répondu qu'ils n'avaient pas compris la vie”John Lennon

Avatar du membre
alain26
Participant
Participant
Messages : 850
Enregistré le : dim. 2 sept. 2012 20:04
Département [Pays] : Drôme
Votre Camping-Car : Plan perso et réalisation par Loisirs 12 Rodez
Tranche d'Age : 55 à 75 ans
Localisation : Drome France

Re: Ile de Samothrace en camping-car (mai 2017)

Message par alain26 » mer. 23 août 2017 19:42

bonjour Pit
merci pour ce compte rendu qui, je l'espère me servira un jour mais pas cette année (je viens de faire un copier coller de ton topo pour la Sicile qui sera notre prochaine direction dans quelques jours)
J'ai toujours en projet d'y aller au printemps pour Paques orthodoxe, mais c'est tôt le 28 avril et l'eau grrr
Samothrace montagneuse,verte, de l'eau mais peu de plages..pas le tour complet c'est noté

Retourner vers « Voyages terminés »